Présentation du projet

pixel_transparent

Plus d’un étudiant peut se trouver devant un handicap au moment de rédiger. Et vous trouvez lassant de corriger toujours les mêmes fautes. Voici des didacticiels dont vous établirez le contenu et le niveau en fonction des besoins particuliers à chaque groupe et en intégrant les variantes régionales. Ils sont faits de questions à quatre choix de réponse en contexte. Chaque forme lexicale ou grammaticale reçoit par expérimentation et à la suite d’un traitement édumétrique des réponses recueillies dans votre groupe, un indice : son niveau de difficulté. Le didacticiel tient compte de ce niveau pour établir aussi la compétence de chaque apprenant et le conduire du connu vers le moins difficile de la suite, en continuant progressivement jusqu’au niveau souhaité. Cet autoguidage épouse les besoins de chacun selon les sujets et au rythme de ses progrès. Votre participation est prévue en trois étapes.

- 1. Recenser les erreurs typiques.

    • Étant donné la variété des erreurs suivant les régions et les niveaux de compétence, chaque enseignant est invité à communiquer celles dont il a fait des relevés. Simplement une liste avec, pour chaque entrée, le contexte d’une phrase vraisemblable.
    • Les erreurs recensées sont à adresser par courriel à cafe@cafe.edu. Comme les difficultés communes ont été traitées (10 000 questions à choix multiples ont été expérimentées), on peut aussi passer d’emblée à la seconde étape.

- 2. Faire passer des questionnaires expérimentaux.

    • Les enseignants qui souhaitent faire participer un ou plusieurs de leurs groupes font la demande d’un questionnaire en cliquant ici : http://serveur.cafe.edu/prof/demande_experimentation.html. Les questions à choix multiple, qui touchent les difficultés typiques, sont calibrées selon les régions.
    • Un groupe d’expérimentation est créé pour chaque classe. Le code de chaque groupe est communiqué au professeur, qui le communique ensuite à ses étudiants. Les questionnaires expérimentaux sont accessibles aux étudiants en cliquant sur ce lien : http://www.cafe.edu/experimentations/groupes.html
    • Les réponses des élèves sont saisies en ligne dans la banque de données, de manière confidentielle, en vue du traitement édumétrique. Les résultats individuels ne sont accessibles qu’au répondant concerné, à l’écran, immédiatement après le test. Chaque élève reçoit en outre un corrigé détaillé lui expliquant ses erreurs.
    • L’enseignant fixe une date d’échéance pour chacun de ses questionnaires expérimentaux et avertit le C.A.F.É. lorsque les questionnaires sont complétés.
    • Ce type d’expérimentation permet déjà d’améliorer le niveau de la classe, mais le professeur reçoit les indices des questions validées dans sa région et il peut alors participer à l’élaboration de didacticiels adaptés à son groupe ou utiliser ceux qui auront été conçus pour des groupes similaires.

Jusqu’à maintenant, 189 enseignants de 29 pays ou régions ont fait passer 121 questionnaires expérimentaux à des classes de divers niveaux. Les 200 000 réponses recueillies ont été analysées par ordinateur. En conséquence, les chercheurs disposent de plus de 34 000 graphes, grâce auxquels ils peuvent mettre sur pied des séances de « remédiation » et les adapter aux besoins des étudiants, selon leur appartenance linguistique. La détermination du niveau d’apprentissage permet de choisir des questions de même difficulté et de les soumettre aux répondants selon leur habileté, mesurée au moyen de leurs réponses antérieures. Cela assure une progression continue.

© AUF - Tous droits réservés