Appui à l’enseignement du français à l’université

Pour les Départements universitaires de français, les filières bilingues francophones, les Centres universitaires d’enseignement des langues

Échanges en asynchronie

Les échanges en asynchronie proposent une plus grande souplesse dans le rythme de travail puisque les participants n’ont pas l’obligation d’être présents au même moment. Ils peuvent travailler selon leurs envies et leurs disponibilités.

Contrairement à la communication en mode synchrone, les échanges en asynchronie sont moins anxiogènes, tant pour les tuteurs (la stabilité technique des outils et la fiabilité de la connexion n’étant pas un facteur de stress, contrairement aux échanges en synchronie) que pour les apprenants (par exemple, l’apprenant qui s’enregistre peut recommencer à plusieurs reprises le fichier sonore et l’envoyer à son tuteur que lorsqu’il en est satisfait).

Ce type d’échanges, qui permet notamment de travailler la précision de l’expression, peut se construire grâce à des forums ou des blogues, par exemple. L’archivage de toutes les contributions sur un espace de travail visible par tous permet aux tuteurs et aux apprenants de revenir sur les différents échanges. Par contre, l’une des difficultés de la communication asynchrone consiste à ajuster le rythme respectif des échanges.

Exemples de tâches réalisées en asynchronie

© AUF - Tous droits réservés